Level Vidéo > anecdote > Sans Cruyff, Guardiola ne serait peut-être jamais passer pro

Sans Cruyff, Guardiola ne serait peut-être jamais passer pro

Souvent présenté comme le « père du football moderne », Cruyff arrive au poste d’entraineur du Barça au début de la saison 1988/1889. Il fait le tour des jeunes et demande des infos sur un jeune très doué. Cruyff interroge alors les entraîneurs alors en place pour la réserve et l’équipe junior, il dira plus tard « toujours la même excuse, ils disent qu’il n’est pas assez fort physiquement ». 

Dernière mise à jour le mercredi 17 août 2016

1 La détection du talent

​Au bout d’une semaine au club, Johan Cruyff, nouvel entraineur fait un détour au « stade  mini », c'est le terrain habituellement utilisé par les jeunes du club. À la mi-temps, il tourne autour du banc et demande à Charly Rexach qui est ce jeune joueur qui joue milieu droit. C’est Guardiola, un bon garçon ». « Fais-le jouer arrière central ! » exige alors Cruyff.

" Il nous a dit que nous jouions mal quand il est arrivé, car nous courions trop. Il fallait demander le ballon là où tu te trouvais, et non pas courir derrière "

Sachez qu’à cette époque, les meilleurs jeunes jouent en réserve, mais Guardiola n’y joue pas. Il ne joue pas non plus en équipe junior A… il joue dans la deuxième équipe junior, la B. Cruyff interroge alors les entraîneurs alors en place pour la réserve et l’équipe junior, il dira plus tard « toujours la même excuse, ils disent qu’il n’est pas assez fort physiquement ». 
Quelques jours plus tard, le jeune Pep commence à s’entrainer avec les pros et devient champion de seconde division. Il joue son premier pro contre Cadiz en décembre 1990, avant de devenir rapidement titulaire. Il sera champion d’Europe en mai 1992 avec la dream team.

Pep Guardiola qui a fait l’éloge sa carrière durant de Cruyff fera tout un tas de référence à son mentor, voici quelques-unes des citations :

« Je ne savais rien du football avant de connaître Cruyff, a raconté l'entraîneur du Bayern dans une interview à une radio catalane. Il m'a protégé à mes débuts comme footballeur. Il me donnait une leçon footballistique sur la façon de me conduire, de garder mes distances avec les médias. »

« C’était une personne spéciale. Il nous a dit que nous jouions mal quand il est arrivé, car nous courions trop. Il fallait demander le ballon là où tu te trouvais, et non pas courir derrière. Des choses que tu avais entendues toute ta vie, lui te disait complètement l’inverse. 

Pep Guardiola, le fils spirituel de Cruyff

Level Vidéo

© Tous droits réservés - 2016

facebook facebook
twitter twitter
google+ google+
video video
email email