Level Vidéo > Interview > Interview Jérémy Frick, que pense-t-il du CV Vidéo ?

ITW de Jérémy Frick

Après avoir évolué au Servette de Genève en U17,  il rejoint l'Olympique Lyonnais pour 5 ans en 2009, d'abord en U19 puis en CFA. Depuis 2015, il évolue de nouveau en Suisse au Servette de Genève. Ce prometteur gardien de but (23 ans), nous raconte son parcours et nous donne son avis sur Level Vidéo.

Dernière mise à jour le mercredi 19 octobre 2016

Partager sur facebook

Jérémy Frick au FC Biel-Bienne

Interview Jérémy Frick, que pense-t-il du CV Vidéo ?

Après avoir évolué au Servette de Genève en U17, il rejoint l'Olympique Lyonnais pour 5 ans, d'abord en U19 puis en CFA. En 2015, il retourne en Suisse au Servette de Genève avec une parenthèse au FC Biel-Bienne (L2 Suisse).

1. Parle-nous de ton parcours, dans quels clubs as-tu joué ? à quel niveau ?

Jérémy Frick :

J'ai joue dans plusieurs clubs. Mon premier contrat pro je l'ai signé à l'OL avant d'être prêté au Servette FC en d2 Suisse pour avoir du temps de jeu. Ensuite j'ai été vendu au FC Biel-Bienne pour ensuite revenir au Servette FC.

2. Comment as-tu été recruté ?

Jérémy Frick :

J'ai été recruté à l'OL après avoir été suivi au Servette en temps que junior par des recruteurs de l'OL qui m'ont ensuite fait part de leur intérêt.

3. As-tu été contacté pour faire un essai ? les recruteurs se sont-ils déplacés pour te voir ?

Jérémy Frick :

Je n'ai pas eu à faire des essais... Je suis venu au club deux jours,  m'entraîner avec l'équipe U17 mais on m'avait déjà prévenu que l'on voulait me faire signer un contrat aspirant de deux ans.

4. Dans quel(s) club(s) rêvais-tu de signer quand tu étais jeune ?

Jérémy Frick :

Tout enfant je rêvais de jouer pour le club de ma ville le Servette FC.
Ensuite j'ai rêvé de venir à l'OL ou de partir jouer en Angleterre.

5. A quel âge es-tu parti de chez tes parents ?

Jérémy Frick :

La première fois que je suis parti de chez mes parents, j'avais tout juste 15 ans.

6. Quel est ton meilleur souvenir en centre de formation ? Et ton plus mauvais ?

Jérémy Frick :

Mon plus grand souvenir reste l'année où j'ai signé stagiaire à 17 ans et que dans la même année j'ai été sur le banc contre Saint-Étienne. La défaite en U17 contre l'AJ Auxerre où j'avais fait un match particulièrement mauvais.

7. Une anecdote (ou un secret) que tu n’as jamais raconté ?

Jérémy Frick :

En fin de saison, avec des amis du centre on partait dans le vestiaire des pros quand plus personne n'était là … et on allait se baigner dans leur jaccuzzy et piscine!

 

8. Que penses-tu de l’idée de faire passer des CV Vidéo aux jeunes joueurs et de les mettre en ligne ?

Jérémy Frick :

Je pense que Level vidéo est quelque chose de nécessaire aujourd'hui. 

Notamment pour les jeunes qui n'ont pas eu la chance d'être repérés par des recruteurs de grands clubs, car les images montrent réellement le niveau du joueur et c'est un gain de temps pour le club qui reçoit la vidéo !!

9. Quel rôle pour la vidéo dans le football moderne ?

Jérémy Frick :

Elle est partout ! Aujourd'hui après chaque match et parfois même certains entraînements. La vidéo me permet de faire un retour sur mes performances avec mon coach des gardiens. Ca me paraît indispensable pour corriger les erreurs que j'ai pu commettre. En les visualisant à froid, on peut les corriger plus facilement ! C'est indispensable !

Level Vidéo

© Tous droits réservés - 2016

facebook facebook
twitter twitter
google+ google+
video video
email email